Vélos : les astuces de Seraphin pour rouler « safe » même en hiver

#seraphingotyourback vélo en hiver blog.jpg

Précipitations en tous genre, froid, humidité, verglas et givre... La liste des frimas hivernaux est longue. Pourtant, aucun de ces maux climatiques ne devrait être une raison de laisser vos bonnes résolutions au garage, avec votre vélo! En respectant quelques règles de sécurité, vous pouvez à la fois jouer les cyclistes, et jouir de la route sans risque

Votre équipement

Lutter contre les intempéries

Préservez la chaleur de votre corps en adoptant une tenue adaptée au froid et à l’humidité.

Bonnet, écharpe et gants seront vos alliés, ainsi que de nombreuses sous-couches isolantes. Veillez également à prévoir des vêtements de pluie faciles à stocker dans votre sac pour parer aux urgences.

Vos gants peuvent être épais, mais ils doivent également vous laisser une liberté de mouvement assez grande pour que vous ne perdiez pas en mobilité. Vous devez être capable de serrer vos freins ou de changer de vitesse aussi aisément que d’habitude. Vous pouvez également opter pour des manchons : fixés directement sur votre guidon, ils vous permettront de ne pas sans cesse retirer et remettre vos gants en cas d’arrêts fréquents.

Si vous optez pour une cape de pluie, préférez-là transparente, afin qu’elle ne masque pas les éventuels éléments réfléchissants de votre tenue. Sachez également qu’une cape, bien que très efficace pour lutter contre la pluie, risque de jouer les parachutes en cas de rafale de vent violente, et donc de vous déporter plus facilement.

Un sur-pantalon imperméable peut également se révéler un investissement intéressant à glisser dans votre sac de voyage pour parer aux averses impromptues. 

Se signaler aux autres usagers

Hiver et obscurité vont souvent de pair. Veillez donc à adapter votre équipement à la conduite de nuit.

En-dehors des habituels catadioptres au demeurant très efficaces, vous pourrez vous munir de bandes réfléchissantes et de petites lampes portative à fixer partout. Votre équipement peut également inclure directement des éléments de signalement : gants, casque, imperméable, chaussures, pantalon… Il existe pour chaque vêtement un modèle qui sera à la fois isolant et réfléchissant.

La technologie peut également se mettre au service de votre sécurité. Lampes multicolores à intégrer à vos châssis, ampoules led qui signaleront vos changements de direction… Les fabricants n'ont pas fini de mettre le progrès au service des cyclistes.

Ne prenez pas votre signalement lumineux à la légère… En hiver, cela peut-être votre meilleure assurance de ne pas vous faire renverser. Voyez plutôt : 

Votre vélo

Un entretien “special hiver” peut être nécessaire pour attaquer cette saison en toute sécurité. Un petit crochet chez un vélociste, et le tour est joué.

Vous pouvez bien entendu prendre soin vous-même de votre monture à deux-roues. 

Lubrifier la mécanique

Vos chaînes et tous les autres mécanismes de votre vélo peuvent être les premières victimes du froid. Sans compter l’humidité et le sel de déneigement, qui ne seront pas vos meilleurs alliés. Veillez donc à les graisser suffisamment pour qu’ils ne se grippent pas.

Diminuer la pression de vos pneus

À vélo, en voiture ou en moto, la règle est la même : diminuer légèrement la pression de vos pneus leur donnera une meilleure adhérence à la route. Si vous avez un vélo de ville à pneus lisses, changez ces derniers pour des pneus crantés afin d’éviter les glissades incontrôlées.

Protéger le châssis

Un garde-boue est l’investissement à faire si vous hésitez entre plusieurs achats d’hiver pour votre vélo. Non seulement il vous protégera, vous, des projections de boue et de neige fondante, mais il jouera aussi les boucliers pour votre petite reine.

Votre conduite

Certains comportements « de saison » peuvent également vous aider à ne pas embrasser le macadam humide.

Préférer les sacoches fixées au porte bagage au sac à dos, baisser légèrement votre selle pour prévenir les pertes d’équilibre… Autant de petits gestes qui peuvent déjouer les déboires.

Essayez également d’être détendu sur votre selle et d’éviter les mouvements brusques. Les freins, nécessaires, sont parfois de faux amis : par temps neigeux, ils risqueront de provoquer une glissade ou une perte de contrôle. Utilisez-les donc avec parcimonie, surtout le frein de votre roue avant. À une conduite trop agressive, préférez une vitesse plus lente et des pertes de vitesse progressives. En gros, soyez relax ! 

Si malgré toutes ces précautions il vous arrive malheur, une Assurance dans la Circulation  sera votre planche de salut!