Les Assurances des cartes de crédit : un bon plan ?

Assurances et cartes de crédit les conseils de seraphin

Souvent, lorsque vient le moment de prendre une carte de crédit, vous vous voyez offrir par votre banque une multitude d’assurances complémentaires.

Assurance annulation, assistance médicale, assurance interruption de voyage… Il semble que les banques aient tout prévu !

Pourquoi souscririez-vous en plus une assurance traditionnelle, si votre banque vous fournit déjà tout ? 

Un plan pas si merveilleux

Partons d’un principe simple : une assurance présentée comme un avantage qui accompagne votre carte de crédit, ne sera jamais aussi efficace qu’une assurance souscrite à part. Comme pour tout, si vous n’y mettez pas le prix, vous ne pourrez pas bénéficier d’une bonne qualité de couverture.

Ainsi, ces assurances auront souvent des couvertures très limitées, et vous auriez tout intérêt à lire attentivement votre contrat de souscription avant de le signer. Évidemment, sachez que vous pouvez prendre une carte de crédit sans forcément souscrire à une assurance. Ce n’est pas une obligation, et contrairement à ce que vous fera miroiter votre banquier, ce n’est pas non plus toujours une occasion en or. 

Les limites de ces couvertures

Une des limites de couverture les plus courantes que l’on rencontre avec les assurances de cartes de crédit, est le fait que les seules choses qui seront assurées sont les biens et services payés avec la carte. Par exemple, si vous achetez un billet d’avion avec une autre carte, vous ne bénéficierez pas de l’assurance annulation de votre carte de crédit.

La plupart des contrats de ce type d’assurances prévoient aussi des plafonds de remboursement peu élevés et de nombreuses closes susceptibles de vous exclure de toute indemnisation. Dans le cas d’une assurance annulation, certains contrats ne vous rembourseront pas en cas de maladie préexistante à votre voyage, tandis que d’autres le feront. Vos enfants ont un examen de seconde session, un imprévu professionnel (ou une perte d’emploi) vous empêchent de partir ? Chaque assurance variera sur de nombreux points, et c’est à vous de choisir celle qui correspond à votre situation personnelle.

Vous êtes donc seul face à une multitude d’institutions bancaires, toutes prêtes à vous vanter les mérites de leurs assurances… Bonne chance pour choisir celle qui vous conviendra le mieux !

Les différences de tarif

Vous pourriez vous dire qu’en prenant une des cartes de crédit les plus chères, vous bénéficierez forcément d’assurances de bonne qualité. Pourtant, il n’en est rien. Le site topcompare.be a comparé les différentes couvertures et le prix des cartes de crédit auxquelles elles sont liées. Et la conclusion est sans appel : même les cartes les plus chères du marché ont des couvertures qui varient sans lien avec leur prix, et vous pourriez vous retrouver avec une assurance moins performante qu’une autre pour une carte de crédit pourtant plus chère. 

L’opacité des contrats

C’est toujours le même problème, quand on se retrouve seul face à une banque ou une grosse institution d’assurances : on se retrouve démuni. Qui peut être sûr de souscrire au bon contrat d’assurance, face à une paperasse remplie de vocabulaire légal, de caractères minuscules et de renvois au paragraphe B19 de la page 38 ?

C’est pour éviter de se retrouver dans cette situation que de nombreux belges font appel à un courtier, un intermédiaire professionnel qui pourra vulgariser toutes ces informations et vous aider à faire le bon choix en toute connaissance de cause.

Alors, si vous utilisez les services d’un courtier pour vos assurances… Pourquoi tout à coup vous en passer? Le risque est grand de vous retrouver mal assuré, de payer trop, et de ne pas pouvoir vous défendre en cas de pépin !

Source  : L'Echo.be - "Assurances liées aux cartes de crédit : gare aux petits caractères"